[Mythes & Bullshits de la Musique] #2 – L’illusion du succès


Music Business / mercredi, mai 29th, 2019
Envie de partager cet article ?

Temps de lecture estimé : 8 min

Épisode 2 : L’illusion du succès

Pour ceux qui préfèrent, voici la version audio de l’article :

Clique sur la flèche pour écouter la version audio de l’article

On continue la série des Mythes et Légendes de la Musique avec une des pires illusions qui soit : le Mythe du “Sex, Drug & Rock’nRoll”. Après le piège de l’intermittence du spectacle, j’avais envie de te parler d’un autre piège : celui de se tromper de “succès”. Le piège qui a envoyé des centaines d’artistes au cimetière ou chez les cabinets de psy !

La pire équation du succès qui soit

Si, au fond de toi, tu es encore dans les fantasmes de la réussite à la « Sex, Drug & Rock’n roll», je ne t’en veux pas. Oui, c’est une image qui a la vie dure et qui continue encore aujourd’hui à être surexploitée par les médias, la télé et les artistes eux-mêmes.

la pire équation du succès

Je ne vais pas rentrer dans l’historique et le détail du concept… Bien sûr que je comprends pourquoi on peut être attiré par cette illusion. Évidemment.

Mais quoiqu’il en soit, cette image a fait son temps et a aspiré pas mal d’artistes talentueux dans une spirale morbide. Alors, arrêtons le massacre 🙁

En fait, cette image fait écho à une des pires définitions du succès que je connaisse, c’est :

Argent + Célébrité = Succès

Équation qui implique que : une fois que tu gagnes beaucoup d’argent (combien ?) et que tu es connu (par qui ? combien ?), ça y est, tu as réussi ! Tu y es ARRIVÉE (mais où?). Maintenant, tu peux être heureux, satisfait(e) et épanoui(e). Ou alors, tu peux commencer à t’auto-détruire.

Euh… et si on changeait de disque ?

Honnêtement, je te conseille de sortir très rapidement cette équation de ta tête si elle y est. Et même si tu penses qu’elle n’y est pas, je te suggère d’aller creuser plus profondément, parce que ce sont des croyances qui peuvent se cacher dans les vieux placards de notre inconscient parfois…

Pour y arriver, je t’invite à te poser la question de ce que représente vraiment le succès pour toi. Parce que si au fond de toi, tu crois que la réussite c’est forcément gagner de l’argent et être célèbre, tu risques d’être très déçu(e)…

MAIS ATTENTION, ne te méprends pas !

Oui, je dis que croire que le succès c’est forcément une certaine quantité d’argent et une certaine quantité de fans, ça risque de t’amener droit dans le mur.

Mais ATTENTION !!!

Je ne dis PAS que le problème, c’est l’argent ou la célébrité !!

C’est ce qu’on pourrait penser non ?
Parce que le raccourci est trop facile.

Et du coup, comme on flippe, on va dans l’extrême inverse : on se désintéresse de l’argent, on se désintéresse de sa communauté et de ses fans… et on affirme que “de toute façon, je fais pas ça pour l’argent“. Perdu ! UN AUTRE PIÈGE !

Dès qu’on a un problème, on accuse l’obstacle qui se dresse devant nous.

Si tu te cognes sur une porte, le problème ce n’est PAS la porte. Le problème c’est la mauvaise direction que tu as prise !

Je suis malheureux parce que l’argent et la célébrité ne m’apporte pas le bonheur espéré, DONC c’est à cause de l’argent et de la célébrité que je suis malheureux. Et bien, NON ! Ça ne fonctionne pas comme ça.

Si c’est ce que tu crois (et malheureusement c’est souvent ce qu’on croit), tu nourris un sentiment de frustration, tu as l’impression que tu ne peux rien faire (bah oui qu’est ce que tu peux faire CONTRE l’argent ou la célébrité ??).

Tu accuses des éléments extérieurs, alors qu’en vrai, le problème, comme toujours, vient de l’intérieur et de TA PERCEPTION des choses.

Construis TA propre définition du succès

Si toutefois, tu sens au fond de toi que cette définition illusoire du succès ne te ressemble pas, que devenir musicienne ou musicien professionnel, c’est beaucoup plus que ça pour toi, je te rassure : tu peux sortir de cette équation et échapper à cette définition pourrie.

Comment ?

En créant TA PROPRE DÉFINITION du succès.

La question fondamentale est alors : Que veux-tu ? Que cherches-tu ? ça veut dire quoi exactement réussir pour toi.

Pas facile, hein ? Quand est-ce qu’on t’a posé la question la dernière fois…?

En réalité, le « succès », ça ne veut RIEN DIRE tout seul comme ça.

Et c’est là qu’intervient Mike Hernacki et son best-seller mondial The Forgotten Secret to Phenomal Success, que je te conseille vivement de lire!

Le secret du succès

(Si tu lis l’anglais et que tu as un Kindle, tu peux l’acheter pour moins de 10€)

Mike Hernacki The forgottent secret to phenomenal sucess

Dans ce livre, Mike Hernacki analyse et essaye de comprendre le mécanisme du « succès ». Il se demande « ça veut dire quoi réussir au fait ? ». Pendant des années, il rencontre et interroge des centaines de personnes, hommes d’affaires, entrepreneurs, stars, politiciens.

Finalement, son enquête l’amène à une vérité tellement simple, tellement évidente, qu’on l’oublie souvent :

The essence of succes is completion. It’s finishing what you start.

[…].

This puts the control of your succes, the very definition of your succes, INTO YOUR HANDS.

Mike Hernacki – The Forgotten Secret to Phenomenal Succes

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que réussir c’est aller d’un point A à un point B.

Sauf que, QUI DÉCIDES Où SE SITUE LE POINT B ??

c’est TOI !!

C’est TOI qui décides quel est l’objectif que tu veux atteindre.

C’est TOI qui décides quand tu l’as atteint.

C’est TOI qui décides si tu veux t’arrêter plus tôt ou si tu veux changer d’objectif en cours de route.

C’est pas une bonne nouvelle ??? 🙂

Donc, ça veut dire que chacun peut (devrait…) décider par lui-même où se situe sa ligne d’arrivée. Si on ne le fait pas, quelqu’un d’autre le fera pour nous. Et c’est dommage.

Je pense que c’est d’autant plus important pour un artiste de s’interroger sur ce qu’est le succès, puisqu’il y est confronté de façon très intime.

Si tu ne décides pas par toi-même où se situe ton point B, que crois-tu qui va se passer ? Tu vas ATTENDRE une VALIDATION de l’extérieur. Tu vas attendre que quelqu’un d’autre (public, parents, manager, producteurs…) te dise : “bravo, ça y est, tu as réussi !”. Mais ça n’arrive jamais. Parce que ce n’est pas possible. Il n’y a que toi qui puisse le dire.

Le succès vu par Britney Spears et un philosphe grec stoïcien

En fait, quand on parle de réussite et de succès, ça me fait penser à la philosophie des stoïciens, et notamment à Épictète. C’est un ancien esclave grec, devenu philosophe. Il a vécu il y a environ 2000 ans. Et on continue toujours à lire ses enseignements…

Quel rapport avec Épictète ?

Son enseignement principal est celui-ci (enfin, ce que j’en retiens, parce que je ne suis pas prof de philo !!) : Il dit que dans la vie il y a 2 sortes de choses.

  • Les choses sur lesquelles tu ne peux PAS agir et qui sont extérieures à toi (en gros, ton corps, ta réputation, ta richesse…) (par exemple, t’es prisonnier, handicapé, célèbre, né pauvre, né riche, etc…)
  • Et les choses sur lesquelles tu peux agir, qui sont de ton ressort, donc à l’intérieur de toi (ton jugement sur les choses, tes œuvres, tes désirs…).
  • Et si tu veux être heureux et libre, tu ne dois chercher à agir que sur les choses qui sont de ton ressort. Uniquement. Le reste, tu n’as pas prise dessus.

C’est une réflexion que je garde souvent dans un coin de ma tête.
Ça aide dans certains moments difficiles ou quand tu te sens frustré, bloqué.

Comment crois-tu que Mandela a tenu 27 ans en prison ? Il ne pouvait pas casser les murs de la prisons. Il n’y a que de l’intérieur (de lui-même) qu’il pouvait agir, pour trouver la paix.

Pour prendre un peu de recul, il “suffit” parfois de se demander :
Attends comment je peux agir sur ce truc là ?
Ah bah je peux pas
DONC, il faut que j’aille voir à l’intérieur comment je peux changer ma perception de ce truc chiant”
“Ou bien, que j’agisse sur quelque chose qui est de mon ressort”.

Est-ce que tu vois pourquoi je te dis ça et quel rapport avec la musique, le succès, le droit et la négociation de contrats??

Je te montre.

Le “succès” de Britney Spears

portrait de britney spears le succès relatif

Rien à voir avec la philosophie. Quoique… – Est-ce que tu as vu le documentaire “For the Record” sur Britney Spears ?

Tu la vois sous les projecteurs, une vie à 1000 à l’heure, elle danse, chante, répétitions, shooting photo, tournage de clips, studio, les fans, les photographes, les récompenses, les paparrazis, les signatures, les millions de dollars, les paillettes waouw quelle carrière…

Et puis,…à un moment, elle craque.
Elle pleure et elle lâche : “I’m sooo sad ” … “I’m sooo lonely ” … “je voulais être libre, pas prisonnière...”. Et plus tard, encore le coeur gros, elle pleure en avouant “Qu’est-ce que je m’ennuie !!” Tu imagines ?? Elle s’ennuie !!! (je ne suis pas spécialement fan, mais ça me brise le coeur à chaque fois).

Bref, qu’est-ce que je veux dire ?

Est-ce que c’est à cause de son argent (extérieur) qu’elle se sent malheureuse (à l’intérieur) ? NON !

Est-ce que c’est à cause de sa célébrité (extérieur) qu’elle se sent seule (à l’intérieur) ? NON !

Est-ce que c’est parce qu’elle est entourée et aimée de milliers de gens (extérieur) qu’elle se sent aimée (à l’intérieur) ? NON !

Elle est malheureuse parce qu’elle s’est laissée entrainer dans une machine infernale dans laquelle elle se sent maintenant prisonnière. Et qu’elle n’a jamais pu prendre le temps de définir ses propres ambitions, ses envies, ses vraies aspirations.

Et puis, est-ce que quelqu’un lui a posé la question de savoir ce qu’elle voulait vraiment ? Qui est-ce qui lui a offert cet espace pour se confier, parler, réfléchir ? Qui l’a écoutée ? Et, elle-même s’est elle écoutée ?
….

On lui a imposé des objectifs qui n’étaient pas les siens.
Mais, elle n’en savait rien à ce moment-là, que c’était pas les siens…

Reprendre la responsabilité de ses choix

En réalité, le producteur de Britney Spears et sa Maison de disque lui ont imposé leurs propres objectifs :

Célébrité + Jeune Fille Sexy + Musique Pop = €€€€ Millionnaires €€€€ !

Le reste, ils s’en contrefoutent et c’est normal !!
Normal ?
Oui, c’est normal.

Parce que l’objectif de la personne en face de toi n’est JAMAIS de réaliser TON rêve, mais de réaliser SON rêve. Et ça, on en reparle dans le prochain article de la série des Mythes et Bullshit de la Musique !

Donc eux, ils ont tout fait pour réaliser LEUR objectif. Pas celui de Britney Spears qui ne savait même pas vraiment ce qu’était son rêve, ni son objectif…

Dans ces conditions, comment crois-tu que se sont passées les négociations de ses contrats ? Tu crois que c’est juste une histoire de 8% ou 10% ? Bien sûr que non.

Elle a confié à d’autres la responsabilité de construire sa réussite à elle.

Forcément, ça allait pas être comme elle veut, elle.
Forcément, ça a été comme ils ont voulu, eux…

Donc pour résumé :

  • prends garde à cette définition – succès = argent + célébrité ; elle peut te conduire dans une spirale infernale
  • le problème n’est cependant ni l’argent ni la célébrité ; le problème se situe souvent dans le décalage entre tes attentes et la réalité
  • construis ta propre définition du succès : écris ce qui est important pour toi, raconte à quoi ressemble ton sentiment de la réussite
  • et crois-moi, quelqu’un qui a une solide idée de ce que sont ses objectifs et ses réelles aspirations ne va pas négocier son contrat de la même manière qu’une Britney Spears, même s’il n’y connait rien en droit…

Envie de partager cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.